Louis XIX, ce roi de 20 minutes !

France, 2 août 1830. Louis -Antoine d’Artois, duc d’Angoulême et dauphin de France vient de signer son acte d'abdication. Entre sa signature et celle de Charles X, se sont écoulées 20 minutes. Louis XIX aura été l'un des plus brefs règnes de France.

Et, c'est le Baron de Damas qui sera chargé d'annoncer au jeune duc de Bordeaux et neveu du duc ,les renonciations conjointes de son grand-père et de son oncle. Le futur Henri V stoppa alors de jouer et s'écria « Bon papa , qui est si bon, n'a pas sur faire le bonheur de la France. Alors on veut me faire roi ! ». Haussant les épaules, regardant le baron, il ajouta simplement : « Mais monsieur le baron, c'est impossible ce que vous me dites là ! ». Puis de retourner jouer avec sa sœur Louise d'Artois tandis que Marie-Caroline de Berry, pressait en vain le Roi d'emmener son fils se faire proclamer.

Entré triomphalement en 1814 à Bordeaux alors que le Premier empire chutait et ayant conduit la victorieuse Expédition d'Espagne qui rétablit la monarchie absolue en Espagne en 1823, Louis-Antoine d’Artois prit en exil le titre de comte de Marnes..

A la mort de son père, c'est tout naturellement qu'il recueille la succession au trône de France alors que règne à Paris, le duc d'Orléans , Louis-Philippe Ier , Roi des Français. « Héritier des droits de Charles X comme chef de famille, c'est un devoir sacré pour moi de les exercer » écrira t-il à l'empereur d'Autriche afin de justifier son avènement de jure.

Mais dès décembre 1843, il montre plusieurs signes de faiblesses, perd du poids et devient presque aveugle. La légitimité s'apprête à enterrer le filleul de Louis XVI et de Marie-Antoinette. C'est à Göritz que Louis XIX meurt le 3 juin 1844, âgé de 69 ans.

Il demeure aujourd'hui dans le couvent de Kostanjevica en attendant son retour vers la Basilique de Saint-Denis.

Son épouse, Marie-Thérèse Charlotte de France , le rejoindra en 1851. Fille du roi-martyr, elle avait accepté d'épouser son cousin germain sur les conseils de l'empereur Paul Ier Romanov. Leur mariage fut célébré le 9 juin 1799 au château de Mittau et béni par l'abbé Henri Edgeworth de Firmont , le dernier à avoir accompagné le Roi Louis XVI vers l'échafaud le 21 janvier 1793. Tout un symbole pour la famille royale de France mais dont le bonheur du couple ne fut jamais malheureusement couronné par la naissance d'un enfant.

Le numéro 2 du magazine Bourbon (Juin-juillet 1996) avait rédigé un article sur l'histoire de son premier exil entre 1789 à 1814. L'association « Pour le retour à Saint-Denis de Charles X et des derniers Bourbons » vous le met à sa disposition. Bonne lecture.

Frederic de Natal.

 

             

Cliquez sur les photos pour les agrandir!

 

 



Les réactions

Avatar HANOTEAU

Bravo pour votre combat , quand la France dégnera t'elle se réconcilier avec son histoire et retrouver la fierté de ce qu'elle fut ....

Le 14-02-2017 à 20:44:20

Réagir


CAPTCHA