Présentation de l'association

L'association Pour le retour à Saint-Denis de Charles X et des derniers Bourbons porte un projet historique national dont le but est de faire rapatrier à la Cathédrale-basilique de Saint-Denis(Seine-Saint-Denis), les cendres de Charles X, du duc et de la duchesse d'Angoulême situées actuellement au couvent de Kostanjevica à Nova Gorica en Slovénie.

 

* Le nom de l'association entend par "derniers Bourbons", l'extinction de la branche ainée après la disparition du comte de Chambord, mort sans voir eu d'enfants.

 

Création de l'association

____________________________________________________________________

 

L'association est née en novembre 2013 à l'initiative de trois passionnés d'histoire de France : Nicolas Doyen, engagé dans la sauvegarde du patrimoine en France, Julien Morvan, professeur d'Histoire-Géographie et Philippe Delormehistorien et journaliste, bien connu pour ses nombreux ouvrages ainsi que pour les projets historiques auxquels il a grandement participé. Ensuite, ce sont joints à eux, Clotilde G. Pauléat, juriste et Frédéric de Natal, journaliste pigiste et Daniel Manach, généalogiste.

 

Résumé historique

____________________________________________________________________

 

Charles X fut le dernier Roi de France et de Navarre. Petit-fils de Louis XV, frère de Louis XVI et Louis XVIII, il fut le dernier souverain de la branche aînée des Capétiens à régner sur la France, de 1824 à 1830, date à laquelle il fut contraint d'abdiquer à la faveur de la Révolution de Juillet. D'abord exilé en Angleterre, il trouva une nouvelle terre d'accueil en Autriche et s'installa à Goritz où il succomba à une épidémie de choléra en novembre 1836. Son corps fut provisoirement inhumé dans la petit monastère Franciscain de la ville, en attendant des changements politiques en France qui assureraient son transfert dans la nécropole royale de la Cathédrale-basilique de Saint-Denis, à côté de Paris. Les aléas et bouleversements majeurs de la France du XIXe siècle n'ont pas permis ce retour et Gorizia est devenue, avec la mort de son fils, Louis-Antoine d'Artois (1844) et sa bru, Marie-Thérèse de France (1851), respectivement duc et duchesse d'Angoulême, puis sa petite-fille, Louise d'Artois (1864), future duchesse et régente de Parme et de Plaisance, de son petit-fils, Henri d'Artois, (1883) comte de Chambord, et enfin l'épouse de ce dernier, Marie-Thérèse de Modène (1886), un lieu définitif pour abriter leurs sépultures. Le duc de Blacas d'Aulps, fidèle protecteur du Roi Charles X qui l'avait suivi dans son exil est également inhumé dans la crypte du couvent depuis sa mort en 1839.

 

Approche concrète du projet de rapatriement des cendres

____________________________________________________________________

 

A l'exception de Napoléon III, toujours en Angleterre, Charles X est le seul souverain français dont les restes demeurent aujourd'hui en exil. Par le passé, les restes de plusieurs princes ou souverains français, morts en exil, ont été rapatriés sur leur sol natal au cours de l'Histoire : les cercueils des filles de Louis XV, Mesdames Victoire et Marie-Adélaïde décédées respectivement en 1799 et 1800 à Trieste en Italie, ont été déposés à Saint-Denis en 1817; Napoléon Ier, mort à Saint-Hélène en 1821, a été inhumé sous le dôme des Invalides en 1840; Louis-Philippe Ier, décédé en Angleterre en 1850 a trouvé dans la chapelle des Orléans, à Dreux, sa dernière demeure en 1866.

 

D'autres projets de rapatriement de cendres ont vu le jour plus récemment. En 2012, le Prince Paul, la princesse Olga de Grèce et de Danemark et leur fils, Nicolas de Yougoslavie ont rejoint leur Serbie natale. En novembre de la même année, le roi Zog d'Albanie qui était inhumé en France dans le cimetière de Thiais dans le Val-de-Marne a également rejoint son Albanie natale. En 2015, c'est au tour du grand-duc Nicolas Nikolaïevitch de Russie de son épouse Anastasia de Monténégro inhumés tous les deux à Cannes dans les Alpes-Maritimes de quitter la France pour la Russie.

 

Il est à noter que bien avant la création de l'association, Julien Morvan, membre cofondateur, avait adressé le 10 février 2010 une lettre au Ministère de la Culture où il interrogeait le ministre sur le sort de Charles X. Le responsable de la mission aux Commémorations nationales lui avait répondu en ces termes : « Les historiens s'assureront que le défunt n'a pas exprimé la moindre réserve sur un rapatriement de son corps et que les représentants actuels de sa famille s'y montrent favorables. » Sur la première de ces conditions, aucun document ne mentionne une objection concernant le rapatriement du corps de Charles X. D'autre part, les membres de l'association se sont attachés les services du généalogiste Daniel Manach, auteur d'un ouvrage sur la descendance de Charles X et ce sont donc assurés de l'approbation des descendants quant à leur entreprise.

 

Dans un communiqué datant du 5 juin 2016, l'association fait part de sa nouvelle orientation quant au projet du retour des dépouilles royales. En effet, le comte de Chambord étant le seul à avoir laissé un testament interdisant son rapatriement, il a été considéré que ses restes devaient continuer de reposer à Nova Gorica auprès de ceux de son épouse, Marie-Thérèse de Modène. Le corps de sa soeur, Louise d'Artois, quant à elle, devrait rejoindre celui de son mari le duc Charles III, à Parme selon le souhait émis par sa famille. Seules les cendres de Charles X, du duc et de la duchesse d'Angoulême feraient l'objet d'un rapatriement auprès de leurs ancêtres dans la nécropole de Saint-Denis. A la suite du succès médiatique de la conférence de presse (plus d'une trentaine d'articles en france et à l'étranger) en mairie de Saint-Denis le 24 septembre 2016, les membres de l'association ont été reçus à l'ambassade de Slovénie à Paris ainsi qu'à l'Elysée par M. Bernard Poignant, chargé de mission auprès du président de la République et intime de celui-ci. Mais peu de temps après, M. Poignant informait l'association que M. François Hollande ne se représenterait pas aux prochaines élections présidentielles et que par conséquent, il ne pourrait se positionner sur le projet historique national que l'association porte depuis l'année 2013. Il nous invitait donc à réitérer notre demande afin de pouvoir être reçu une nouvelle fois au palais de l'Elysée.  Prochainement, un dossier complet sera remis au Président de la République, Monsieur Emmanuel Macron afin que celui-ci avalise ou non ce projet historique apolitique visant à réconcilier les français avec leur histoire.

 

Soutiens à l'association

____________________________________________________________________

 

Depuis le début, l'association n'a eu de cesse de fédérer autour de son projet, des personnes de premier plan venant de tous les horizons et de toutes les sensibilités afin qu'elle puisse être entendue par le plus grand nombre. C'est ainsi que deux collèges ont été crées.

 

  • Collège des descendants regroupant pour l'essentiel des membres de la maison Bourbon-Parme et la descendance du duc de Berry (le deuxième fils de Charles X, inhumé à Saint-Denis) et d'Amy Brown, ayant donné une filiation très nombreuse à travers leurs deux filles : Charlotte de Bourbon (1808-1886), comtesse d'Issoudun, princesse de Faucigny-Lucinge et Louise Bourbon (1809-1891), comtesse de Vierzon,baronne de Charette de la Contrie.
  • Collège des personnalités regroupant notamment des historiens, écrivains, hommes politiques et membres de la société civile.

 

Presse et médias

____________________________________________________________________

 

         Revue de presse complète à télécharger dans l'onglet Presse et médias en page d'accueil

  • La Gazette d'Esprit XVIII (14/11/2014) « La Gazette d'Esprit XVIII », no 11,‎ 14 novembre 2014, www.leretourdecharlesx.fr/uploaded/gazette-11.pdf.
  • Vexilla Galliae (18/05/15) « [Débat] Faut-il rapatrier les cendres de Charles X ? », sur Vexilla Galliae,‎ 18 mai 2015.
  • La Provence (édition en ligne du 11/08/2015) La Provence, « Il se bat pour le retour des cendres de Charles X », quotidien,‎ 11 août 2015, www.laprovence.com/.../il-se-bat-pour-le-retour-des-cendres-de-charles-... ([www.laprovence.com/.../il-se-bat-pour-le-retour-des-cendres-de-charles-... lire en ligne]).
  • Nice-Matin (12/08/2015) Nice Matin, « Un Grassois se bat pour le retour de Charles X en France », quotidien,‎ 12 août 2015, http://www.leretourdecharlesx.fr/uploaded/article-2.png.
  • France 3 PACA matin (17/11/2015) « France 3 PACA matin »,‎ 17 novembre 2015.
  • Radio Courtoisie (31/01/2015) Clotilde G. Pauléat, « Le retour de Charles X, à la 75mn50s », mensuel,‎ 31 janvier 2016 (lire en ligne).
  • France Magazine (04/2016) (en) France Magazine, « Return of the king? », mensuel, no avril 2016,‎ avril 2016 (lire en ligne).

 



Les réactions

Avatar robert-henri fonfrède

belle initiative historique  !!!!!

Le 01-10-2016 à 22:27:30

Avatar robert-henri fonfrède

belle initiative historique  !!!!!

Le 01-10-2016 à 22:27:48

Avatar robert-henri fonfrède

belle initiative historique  !!!!!

Le 01-10-2016 à 22:29:07

Avatar robert-henri fonfrède

belle initiative historique  !!!!!

Le 01-10-2016 à 22:29:47

Avatar robert-henri fonfrède

belle initiative historique  !!!!!

Le 01-10-2016 à 22:30:40

Avatar Roger de La Grandière

Laissez les en paix . Ils sont mieux en Slovénie qu' en France .  En outre , Mgr le duc d' Anjou , chef de famille des Bourbons est contre leur retour a St Denis . De plus les francais ne méritent pas encore ce retour . Un jour viendra ... , aprés de nombreux pleurs et repentirs .

Le 19-10-2017 à 16:30:55

Avatar Roger de La Grandière

Laissez les en paix . Ils sont mieux en Slovénie qu' en France .  En outre , Mgr le duc d' Anjou , chef de famille des Bourbons est contre leur retour a St Denis . De plus les francais ne méritent pas encore ce retour . Un jour viendra ... , aprés de nombreux pleurs et repentirs .

Loin des vanités mondaines , si vous tenez a  nos derniers Bourbons morts en exil , les franciscains de samostan Kostanjevica auront a coeur de celebrer les messes que vous leur offrirez et rien ne fera plus plaisir a Henri V comte de Chambord ou a son grand pére Charles X .

Le 19-10-2017 à 16:54:10

Réagir


CAPTCHA