Associated Press (agence de presse mondiale)

Cliquez ici afin de lire l'article!

 

Traduction partielle : L’article reprend les arguments habituels. Nous nous attardons sur certains :

 

Charles X, le seul roi français enterré hors de France, a été enterré ici il y a 180 ans, peu de temps après avoir perdu le trône lors d’une révolution. Mais certains historiens et royalistes* en France font pression pour transférer ses restes inhumés chez lui. «Ce ne fut pas son choix», déclare Philippe Delorme, historien qui soutient la campagne de rapatriement. "S’il avait été en mesure de choisir, il serait mort en France." Le révérend Jernej Kurincic, abbé du monastère de Kostanjevica, a déclaré que la demande de transférer les restes est arrivée comme une surprise. "Il a passé près de 200 ans depuis lors, ce qui est un peu incroyable," dit Kurincic. (…)

 

Delorme, cependant, insiste sur le fait que Charles X aurait préféré passer l'éternité aux côtés de ses deux frères et d'autres membres de la famille à la basilique de Saint-Denis. «Ses tantes, ses oncles, ses cousins et ainsi de suite, sont tous là», a déclaré Delorme. « C'est bien sûr où il voudrait être. » L’association de Delorme milite également pour le rapatriement de la dépouille du duc et de la duchesse d'Angoulême - le fils de Charles X, Louis XIX, et son épouse Marie-Thérèse, qui était la fille du roi Louis XVI et Marie-Antoinette. Les trois dépouilles restantes - les petits- enfants de Charles X, le comte de Chambord Henri V et la duchesse de Parme, et l'épouse du comte, l’archiduchesse austro-hongroise Marie-Thérèse - ne sont pas sur la liste parce qu'ils avaient juré de ne jamais revenir en république française.

 

Jusqu'à présent, il n'y a eu aucune demande officielle du gouvernement français pour déplacer les restes royaux. Delorme a dit qu'il envisage de demander le soutien du gouvernement après avoir rencontré jeudi l'ambassadeur de Slovénie en France.

 

En Slovénie, les tombeaux des Bourbons ont aidé à mettre Nova Gorica, une petite ville près de la frontière italienne, sur la carte touristique européenne. Le maire de la ville s’oppose à l'idée de transfert de la famille royale. « Je pense que nous devons respecter la volonté personnelle du dernier (Bourbon) roi français, » a déclaré le maire Matej Arcon. Le roi Charles X désirait être enterré dans le monastère franciscain de Kostanjevica, et il doit en être ainsi".

 

Une solution de compromis, selon Delorme, serait de rapatrier en France les restes du roi, son fils et sa belle-fille, tandis que leurs coeurs - enlevés, embaumés et inhumés à côté du corps selon les coutumes funéraires du 19ème siècle - resteraient en Slovénie .

 

Delorme cite les exemples de rois monténégrin, russe et serbe dont les restes ont été ré-inhumés dans leur pays d'origine. Il a ajouté que le souhait des descendants de Charles X - dont certains ont signé la pétition pour le retour des restes - devrait également être pris en compte.

 

"Le retour de la dépouille de Charles X pourrait se réaliser assez rapidement, mais cela relève de la volonté politique", a-t-il dit. "Légalement, je pense que ce ne serait pas un problème." Mais, a-t-il ajouté, "Ceci est un problème diplomatique. Il est sur un sol étranger."

 

 

* l’association n’est pas royaliste, elle est apolitique…



Réagir


CAPTCHA